Condiment ou furikake ? – Encore du kale…

Le furikake se présente sous la forme d’une poudre grossière de diverses algues et de graines variées (sésame, riz soufflé…). On le saupoudre sur du riz chaud, quand on fait un ochazuke, par exemple, avec un reste de riz.
On peut faire son propre furikake chez soi et l’agrémenter de multiples façons. En deux mots, le furikake c’est un truc qu’on saupoudre pour donner du goût. Un condiment, en somme.

Lire l’Article →

S’amuser avec les produits de saison – Un riz sauté aux artichauts violets et à l’ail des ours…

C’est plus fort que moi : je dois partager avec vous cette petite recette que j’ai « bricolée », comme j’aime à dire, aujourd’hui pour mon déjeuner. Je vis ce retour du soleil et du printemps, même par intermittence, comme une renaissance y compris culinaire grâce aux produits qui refont leur apparition au marché et chez mon primeur.

Lire l’Article →

Si vous en trouvez, foncez ! – Beignets de fleurs de courgettes

Les fleurs de courgettes : on n’en trouve pas souvent en France, surtout à Paris, alors qu’en Italie il y en a de pleines caisses sur les marchés et j’en fais des pêchés d’envie. Donc si vous en trouvez, achetez-en ! C’est délicieux !
Les primeurs ou les vendeurs des marchés en ont parfois. Si vous en trouvez, achetez-en !

Lire l’Article →

Le retour du kale – Petite poêlée toute simple

Pour un dîner sans grosse faim, avec une salade en accompagnement, j’ai bricolé une petite poêlée de kale particulièrement réussie, ce qui lui vaut de figurer ici et de venir jusqu’à vous. On connaît mon amour du kale et si j’en ai moins parlé ces derniers temps, j’en cuisine toujours régulièrement, tant qu’on en trouve du joli, et c’est presque la fin de la saison…

Lire l’Article →

« Back to basics, with a twist » – Poireaux vinaigrette

Je vous propose aujourd’hui une recette bien de chez nous, j’ose à peine dire une recette, disons une méthode, pour faire les poireaux en vinaigrette. Un basique comme on dit. Cette entrée de famille, et classique de bistrot, n’est pas, à mon sens, considérée à sa juste valeur et ne souffre pas la médiocrité.

Lire l’Article →

Délice du printemps – Pesto d’ail des ours

L’ail des ours est très fin : il a, comme son nom l’indique, un goût aillé assez prononcé mais toutefois pas la force de l’ail cru. Il a aussi une petite saveur de « vert », c’est la raison pour laquelle les recettes crues lui rendent particulièrement justice. Pour autant, légèrement cuit, il parfume délicatement.

Lire l’Article →