Laminée – Courge butternut façon « Hasselback »

Avez-vous déjà vu ou goûté ces pommes de terre dorées, tendres et croustillantes, partiellement coupées en lamelles fines ? On les appelle hasselbackspotatis, du nom du restaurant historique Hasselback à Stockolm… Et dire que j’ai appris ça, en faisant une recherche à propos de courge butternut…
J’ai vu passer, en effet, plusieurs fois ces dernières semaines, des images de courges ainsi présentées ; c’est une recette très populaire aux Etats-Unis qui revient régulièrement sur Instagram et dans les magasines. Quand j’ai eu la butternut qui traînait dans ma cuisine en main, l’envie de la trancher de cette façon m’est venue naturellement. Comme quoi, on s’imprègne, même à son insu, des modes et des tendances, même si celle-ci n’est pas toute neuve : la recette originale -pour les pommes de terre- date des années 50 !
Outre son côté esthétique, cette découpe permet de raccourcir le temps de cuisson de presque tous les légumes et aussi de les parfumer en les badigeonnant de marinade. Et c’est là que ça devient intéressant car on peut s’amuser un peu.
J’avais envie de salé sucré et d’un twist asiatique discret et j’ai donc imaginé une marinade subtile en dosant vinaigre de cidre, sauce de soja, sirop d’érable, huile d’olive et miso, avec une touche d’épices. On peut aussi se contenter d’huile et d’un peu de thym ou de romarin et ce sera tout aussi délicieux. On peut aussi glisser quelques herbes aromatiques dans les fentes, de la sauge par exemple… Bref, on se fait plaisir et on improvise avec ce que l’on a sous la main. Tout ce que j’aime.
Je vous raconte ?

img_1034_lowres

Courge butternut façon « Hasselback »

Ingrédients, pour 2 à 4 personnes

  • 1 courge butternut de taille moyenne (environ 1 kg)
  • 1 c à café de vinaigre de cidre
  • 1 c à café de miso blanc
  • 2 c à café de sirop d’érable
  • 2 c à soupe d’huile d’olive 
  • 1 c à soupe de sauce de soja
  • 1 belle pincée de cumin
  • Piment d’Espelette à votre goût
  • 1 c à soupe de chapelure
  • 1 c à soupe de levure maltée (facultatif)
  • Herbes fraîches : sauge ou thym ou romarin
  • Oignon nouveau, coriandre ou persil frais pour la touche finale

img_1020_lowres

Préparation

Pelez la courge avec un bon économe, coupez-la en deux et retirez les graines à l’aide d’une cuillère à soupe.

Placez deux cuillères en bois ou deux baguettes de chaque côté d’une moitié de courge de façon à stopper votre couteau lorsque vous la couperez.

img_1051_lowres

Tranchez-la alors en lamelles en vous arrêtant à 1 cm environ pour que toutes les tranches restent solidaires.

img_1017_lowres

Mélangez bien tous les ingrédients de la marinade : sauce de soja, miso, vinaigre, huile, sirop d’érable, cumin et piment d’Espelette.

img_1018_lowres

Placez la courge dans un plat  à four et badigeonnez les deux moitiés de marinade à l’aide d’un pinceau.

Glissez, éventuellement, quelques feuilles de sauge -si vous en avez- dans les fentes, mais ce n’est pas indispensable.

Poivrez. Mettez un peu d’huile et d’eau au fond du plat.

img_1022_lowres

Enfournez à 200° pour 20 à 25 minutes. Ouvrez alors le four et saupoudrez de chapelure et levure maltée mélangées. Remettez éventuellement un peu d’eau au fond du plat.

Replacez 10 minutes au four pour bien faire dorer.

img_1032_lowres

Servez les moitiés de courge entières ou recoupées en 2 avec un riz sauté par exemple ou avec un plat de pâtes ou du quinoa…

img_1038_lowres

Décorez de thym frais ou d’oignon nouveau en lamelles et de coriandre ou de persil grossièrement haché.

img_1037_lowres

Bon appétit !

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

butternut, cuisine végétarienne, légume rôti, cuisine vegane, butternut, légumes rôtis

33 réponses à “Laminée – Courge butternut façon « Hasselback »

  1. Merci Alexandre pour.cette manière à la fois simple et originale de cuisiner le butternut. Je vais l’expérimenter !
    Françoise boulin, amie de votre tante Christiane

  2. C’était super bon !!! Nous venons de finir notre repas. je n’avais pas de chapelure, je l’ai donc fait sans, et j’ai fait la sauce avec une partie des ingrédients seulement puisque je n’avais pas tout. Accompagné d’un petit magret de canard, nous nous sommes régalés !! Je mettrai sûrement la photo sur mon blog pour mon « assiette de la semaine » dimanche prochain ! 😀 Encore merci Alexandre !
    Lya.

  3. L’idée de cette découpe est très plaisante et merci pour les indications afin de ne pas trancher jusqu’au bout ! Ces « trucs » sont précieux. J’aime aussi le vaste champ des variantes possibles . Même si je n’ai pas l’envie de cuisiner en ce moment je garde tout ça dans un coin de la mémoire… Merci encore pour l’inspiration …

    • Essayé aujourd’hui pour un repas de Noël en petit comité. À la fois simple, savoureux et grâce à la découpe, cela fait son petit effet. J avais peur que ce ne soit trop sucré (butternut +sirop d érable). J ai donc divisé par 2 les quantités d érable et c était parfait. Ha, j oubliais, la bonne, très bonne surprise : le butternut et très facile à peler avec un bon économe. Merci pour la super recette. Claude

  4. Une très bonne idée !
    Le butternut doit-être très fondant de cette manière, et la sauce doit sublimé le tout, et la belle sauge au parfum inimitable, j’aime …
    Il faut que je me dépêche d’en acheter, car c’est bientôt la fin des courges … Merci

  5. Pingback: Vers l’Inde… – Riz sauté aux noix de cajou | Lutsubo·

  6. alors il ne me reste plus qu’aller au marché aujourd’hui, plus de butternut a la maison
    merci pour cette recette qui plaira j’en suis sure!

  7. Pingback: L’assiette de la semaine #3 – AU RÉGIME !·

  8. Pingback: Réenchanter… – 20 idées de recettes pour vos tables de fêtes | Lutsubo·

  9. Voilà, testée ce soir! Un délice!!! Merci Alex, tes recettes sont toujours un voyage inattendu ! Je continu a tester au fil des recettes !

  10. C’est la deuxième fois que je fais cette recette qui m’amena un jour sur votre site ! Par chance, cette fois j’avais de la sauge offerte cette semaine par mon maraîcher. Une prochaine fois, je ferai cuire un peu plus longtemps pour plus de fondant (et je n’oublierai pas de remettre de l’eau pour la deuxième partie de la cuisson !).

Laisser un commentaire