Mon Afrique à moi – C’est bon,un bon mafé !

Je connais peu l’Afrique, ce grand continent fascinant mais, de ma petite fenêtre j’ai pu l’approcher à une époque. Au détour des années 2000, ma belle famille d’alors, asiatique, avait vécu longtemps en Côte d’Ivoire. De retour en France, elle en avait rapporté des mots, des images et la cuisine. J’ai aussi eu la chance d’aller une fois en Côte d’Ivoire en 1999 et ce voyage m’a beaucoup marqué.
Les repas du dimanche, au jardin l’été, alternaient donc cuisine vietnamienne et cuisine ivoirienne : tantôt bò bún, tantôt kédjénou, tantôt riz, tantôt attieke. Et bien sûr, quand on servait du riz avec les plats africains, c’était du riz viêt parfumé, tout chaud sorti du grand cuiseur vapeur familial.
Nous avions aussi quelques amis sénégalais, et il arrivait que l’on cuisine ensemble des plats du Sénégal, du thiéboudiène ou du mafé... J’adorais ces plats et je prenais beaucoup de plaisir à aller faire mes achats dans le quartier de Château-Rouge à Paris avant de passer derrière les fourneaux. 
Depuis quelque temps, j’avais envie de faire du mafé. J’ai utilisé du seitan qui convient particulièrement bien pour cette recette. Il se tient très bien à la cuisson et conserve une belle texture dans la sauce. Mais on peu aussi faire ce mafé simplement avec des légumes.  Pour la recette, je suis revenu à la base, en m’inspirant d’un joli livre que j’ai depuis des années, Cuisines d’Afrique (éditions Edisud).
Le mafé est un plat emblématique de la cuisine sénégalaise, même si on peut le retrouver dans d’autres pays de la région. Il est d’ailleurs originaire du Mali. On le reconnaît à sa sauce crémeuse à l’arachide avec de la tomate et plus ou moins relevée. Traditionnellement, on utilise la pâte d’arachide Dakatine dont la boîte est célèbre dans toute l’Afrique. Mais je me suis servi de la pâte bio dont j’ai désormais l’habitude.
En ce qui concerne les légumes, on a le choix, mais il y a souvent une base de carotte et pomme de terre ou patate douce. On peut ajouter de l’aubergine violette ou petite et amère, comme celle que l’on trouve dans de nombreux plats originaires d’Afrique. Si vous préférez, vous pouvez faire un mafé de légumes sans seitan, en doublant la quantité de légumes.
Pour donner une note acidulée et un peu de puissance à ma sauce, j’ai ajouté un peu de carotte râpée fermentée (maison !) ; j’aurais pu mettre aussi une cuillère de choucroute par exemple. J’ai aussi ajouté un peu de gingembre et de paprika fumé.
Sans me vanter, j’ai vraiment adoré le résultat : je me suis régalé ! Je vous raconte ? 

lowres-4661

Ingrédients, pour 4 personnes

  • 1 bocal de seitan (250g égoutté)
  • 2 carottes
  • 1 patate douce
  • 1/2 petit chou blanc
  • 1 gros oignon
  • 1 courgette
  • 2 tomates (fraîches ou en boîte)
  • 1 c à soupe bombée de choucroute ou de carottes râpées fermentées (facultatif / en magasins bio)
  • 1 bon cm de gingembre
  • 1 feuille de laurier
  • 2 jolis brins de thym
  • 1/2 bouillon cube de légume
  • 2 c à soupe d’huile neutre (arachide ou tournesol)
  • 2 c à soupe de concentré de tomates
  • 2 bonnes c à soupe bombées de pâte d’arachide
  • 2 pincées de paprika fumé
  • Piment frais ou sec à votre goût
  • 1 brin de persil pour la décoration

IMG_6726_LowRes

Préparation

Placez la pâte d’arachide dans un bol et ajoutez 1/2 verre d’eau très chaude pour bien l’homogénéiser. Cette étape facilitera sa dissolution dans la sauce plus tard. Réservez.

lowres-4652

Pelez les carottes et la patate douce puis coupez-les en morceaux. Taillez les tomates en morceaux. Lavez, séchez et découpez la courgette en dés.
Rincez le chou sous le robinet, retirez le trognon dur et tranchez-le en lamelles.

IMG_6731_LowRes

Pelez et émincez l’oignon. Egouttez le seitan, mais conservez le liquide du bocal qui servira pour la sauce.

Dans une cocotte, faites chauffer un peu d’huile et faites dorer les morceaux de seitan pendant 2 minutes. Ajoutez l’oignon émincé et faites revenir le tout pendant 5 bonnes minutes.

Ajoutez alors tous les légumes ainsi que les tomates. Ajoutez également le chou ou la carotte fermenté (e) et le gingembre haché.

Emiettez le bouillon cube, salez et poivrez. Ajoutez le laurier, le thym, le paprika fumé et le piment.

lowres-4651

Couvrez avec de l’eau  à hauteur. Puis dissolvez le concentré de tomate.

IMG_6733_LowRes

Portez à ébullition et laissez cuire à gros bouillons et sans couvercle pendant environ 30 minutes, afin de faire évpaorer une bonne partie du liquide et de cuire les légumes.

IMG_6734_LowRes-2

Ajoutez la pâte d’arachide et faites attention à bien la dissoudre dans la sauce.

lowres-4653

Laissez cuire, toujours à feu vif, pendant 15 à 20 minutes. La sauce doit épassir, devenir bien crémeuse et, vers la fin, et on peut voir un peu d’huile d’arachide se séparer en surface.

IMG_6738_LowRes

Servez bien chaud avec du riz et décorez d’un peu de persil haché.

lowres-4661

Bon appétit !

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, à cliquer sur le bouton « j’aime » et abonnez-vous pour recevoir les prochaines recettes… Ici et sur Facebook.  Suivez aussi Lutsubo sur Instagram.

cuisine végétarienne, mafé, cuisine africaineseitan, cuisine vegane, patate doucecuisine végétarienne, cuisine vegane, cuisine africainemafé

27 réponses à “Mon Afrique à moi – C’est bon,un bon mafé !

  1. Je vais me le faire, ce mafé, en version omni et bien pimenté… Ca fait 20 ans que je n’en ai pas mangé! Je sens déjà l’odeur…

  2. Tu devais te régaler de manger avec ta belle famille le dimanche, comme j’aime cette histoire.
    Toujours pas goûté au seitan, ton plat est succulent.
    Bonne soirée, bises.

  3. Pingback: Le mafé de Lutsubo – Moi, Afro, Frenchy…& Partageuse·

  4. Pingback: Charcutaille et fêtes – Seitan façon saucisson | Lutsubo·

  5. Excellente recette, merci du partage ! Le chou est magnifié dans cette sauce délicieuse.
    Mon magasin bio était en rupture de stock de seitan, donc j’ai dû faire sans.
    Le plat n’en était pas moins ultra goûtu et conscistant.
    J’ai forcé la dose sur les épices et le beurre de cacahuète par contre, après avoir goûté à 2 reprises la sauce pendant la cuisson.

  6. Je vous suis sur Facebook assidûment et tente votre recette ce soir meme. Mon compagnion sera le juge 😉. Merci pour toites vos belles idées.

  7. Vous ne pouvez imaginer depuis combien de temps j’ai cette envie de goûter le mafé ! Étant végétarienne depuis toujours et pas assez imaginative c’était une frustration, mais c’est presque du passé, je vais essayer votre recette des que possible. Merci

    • Bonjour ! Ca me fait plaisir que la recette vous permette de goûter ce plat délicieux ! Il y a quelques autres recettes africaines sur le blog 🙂 Merci et bonne cuisine !

  8. J’ai exécuté cette recette à la lettre, après validation de mon amie malienne quand même 😉, elle est excellente. Je la garde dans mon cahier de recettes. Merci à vous.

Laisser un commentaire