My take – Bombay potatoes (pommes de terres à l’indienne)

Moi qui n’ait quasiment pas cuisiné de pommes de terre pendant des années (à part en complément d’une recette), je commence à en faire régulièrement. Surtout au printemps, quand on en trouve de jolies nouvelles qu’il n’y a même besoin de peler et dont le goût est si subtil et délicieux. Par contre, sauf recette précise, je ne fais jamais très attention à la notion de chair farineuse, tendre, ferme… Trop compliqué, je ne retiens jamais ! Cette fois, c’est du côté de l’Inde que je vous emmène, avec ces Bombay potatoes. 
Le nom de cette recette est devenu très courant (tapez-le sur Instagram… et vous verrez), mais il n’est pas certain que la recette soit totalement indienne et encore moins originaire de Bombay. Il s’agit peut-être d’un de ces plats indiens créés avec ou par les anglais lors de la période coloniale, comme le kedejeree ou le fameux tikka massala qui, non, n’est pas totalement indien à la base ! Ou une variante des pommes de terre au cumin qui, elles, sont bien indiennes. Ce qui est sûr, c’est que cette recette évoque l’Inde chère à mon cœur, qu’elle est très simple à préparer et qu’elle est bien bonne.
En tout cas, ce qui est bien avec cette recette c’est qu’il y a tellement de versions que l’on peut se sentir totalement décomplexé pour définir la sienne et c’est ce que j’ai fait. Comme on dit en anglais je vous donne « my take on Bombay potaoes », ma version.  
Bien sûr tout le monde s’accorde sur le fait qu’il faut des pommes de terre et des épices, mais après… faut-il bouillir les pommes de terre avant de les faire sauter ? Met-on de la tomate ? Du citron ? Quelles épices ??
J’ai tranché, c’était délicieux et… je vous raconte !

Mes Bombay potatoes

Ingrédients pour 2 à 3 personnes (selon l’appétit et comment elles seront servies)

  • 6 ou 7 pommes de terre moyennes (800g environ)
  • 1 belle poignée de tomates cerises (ou une tomate moyenne)
  • 1 oignon
  • 1 c à café de graines de cumin
  • 3 cm de gingembre
  • 1 petit piment vert 
  • 1/2 c à café de curcuma
  • 1/2 c à café de piment en poudre
  • 1 c à café rase de coriandre en poudre
  • 1/2 c à café de garam massala
  • 1 c à soupe d’huile de coco
  • 1 c à soupe d’huile neutre
  • Sel 
  • 2 brins de coriandre fraîches

Préparation

Lavez et brossez les pommes de terre. Inutile de les peler si elles sont jeunes et bio. Sinon, faites-le.

Placez-les dans une casserole d’eau bouillante et laissez-les précuire 10 minutes.

Pendant ce temps, lavez et séchez les tomates cerises. Pelez et hachez finement le gingembre puis ciselez grossièrement l’oignon. 

Egouttez les pommes de terre et passez-les sous le robinet pour les rafraîchir. Coupez-les alors en morceaux pas trop petits.

Chauffez les deux matières grasses dans une cocotte ou un wok et, quand elle est chaude, jetez-y les graines de cumin. 

Au bout de 30 secondes, ajoutez le gingembre, le piment et l’oignon. Laissez cuire 5 minutes en remuant de temps en temps, sans coloration.

Ajoutez les pommes de terre, les épices en poudre (coriandre, piment et garam massala), salez et faites revenir 5 minutes puis ajoutez 3 cuillère à soupe d’eau et couvrez pour 15 minutes environ.  

Remuez de temps en temps et profitez-en pour vérifier que rien ne brûle. Quand les pommes de terre sont tendres (vérifiez avec la pointe d’un couteau), retirez le couvercle.

Ajoutez les tomates cerises coupées en 2 et laissez cuire encore 10 minutes en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les pommes de terre soient bien dorées et légèrement croustillantes.

Goûtez, rectifiez l’assaisonnement et servez parsemé de coriandre (ou comme moi de menthe, de mon balcon, car je n’avais plus de coriandre ! C’est très bon aussi). 

Ces pommes de terre accompagnent très bien un dal ou des légumes rôtis mais on peut les servir en plat principal ou en « snack » à l’indienne.

Bon appétit !

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous abonner pour recevoir par e-mail les prochaines recettes. Vous pouvez également suivre Lutsubo sur Facebook et Instagram.

Soutenez Lutsubo sur Tipeee

Laisser un commentaire